Passer au contenu

02 May 2011

La nouvelle approche du développement international de produits stimule la collaboration et accélère l’innovation

Vélizy, le 13 septembre 2011 – Dans une économie post-récession, les efforts de développement de produits gagnants seront de plus en plus orientés — et pilotés — par des outils informatiques sophistiqués tels que les logiciels de collaboration et de gestion du cycle de vie des produits (ou PLM, pour « product lifecycle management »), qui permettent à toutes les personnes qui participent à la conception d'un produit de partager les mises à jour, de réutiliser les données et d’optimiser les processus. C'est là l'une des principales conclusions d'une toute nouvelle étude, réalisée par Harvard Business Review Analytic Services auprès de plus de 1200 entreprises internationales dans le but de comprendre comment elles se positionnent pour développer leur chiffre d'affaires au moment où l'économie redémarre. Une étude parrainée par Siemens PLM Software, business unit de Siemens Industry Automation Division et l’un des plus importants fournisseurs mondiaux de logiciels et de services dans le domaine du PLM.

Avec une concurrence internationale accrue et des budgets de recherche et développement (R&D) très contrôlés, les sociétés ont été interrogées sur leurs plans pour améliorer l'efficacité de leur R&D et sur le rôle que jouera l'informatique. 1214 entreprises, représentant de nombreux secteurs d'activité, dont les secteurs manufacturier, des services professionnels et de la santé, ont également été interrogées sur le rôle que leurs partenaires et leurs clients jouent dans leurs processus de développement de produits, et sur les principaux défisauxquels elles sont confrontées dans le cadre de la mise en œuvre d'un soutien informatique de haut niveau à leurs efforts de développement de produits.

Voici quelques-unes des principales conclusions de cette étude :

  • Depuis 2008, 55 % des entreprises interrogées ont essayé d'augmenter l'efficacité de leur R&D en employant des tactiques diverses ; parexemple, en utilisant l'informatique pour améliorer la collaboration.
  • La moitié d'entre elles ont déclaré qu'augmenter leur rapidité d'innovation faisait partie de leurs priorités absolues pour 2011.
  • Les suggestions des clients constituent la source la plus importante d'idées concernant les nouveaux produits.
  • Plus de la moitié des entreprises interrogées ont indiqué que leurs services marketing, opérationnel, commercial et financier collaboraient avec leur service R&D.
  • 55 % d'entre elles ont déclaré que leurs partenaires représentent une source importante d'idées et d'aide à l'innovation.
  • 43 % ont indiqué que la protection de leur propriété intellectuelle constitue un défi quand elles travaillent avec desentités extérieures.

Le lien entre l'utilisation efficace de l'informatique, l'innovation et le degré de succès des nouveaux produits s'est avéré très clair dans l'ensemble de l'échantillon étudié. Dans une entreprise sur cinq seulement, les cadres ont indiqué qu'ils considéraient les processus de développement de nouveaux produits comme étant « bons ». En revanche, pour les entreprises dont le service informatique encourage l'innovation et le déploiement de nouveaux outils tels que le PLM, près de la moitié des cadres supérieurs les considéraient comme tels. Très logiquement, dans les entreprises qui n'utilisent pas l'informatique pour contrôler le développement de leursnouveaux produits ou dans les entreprises dans lesquelles les responsables ne sont pas satisfaits des outils que le service informatique met à leur disposition, les cadres étaient nettement plus enclins à se déclarer insatisfaits des résultats des processus d'innovation en matière de produits et d'en signaler les répercussions sur le chiffre d'affaires global.

“Les réponses fournies par cet échantillon international révèlent à quel point l'informatique permet de mettre en place un modèle nouveau et plus efficace pour la conception et le développement de produits. », commente Alex Clemente, directeur général d'Harvard Business Review Analytic Services. « La réussite du développement d'un produit passera de plus en plus par l'utilisation plus intelligente et plus collaborative de ces outils informatiques, tels que le PLM, et ce pour tous les pays, partenaires et disciplines concernés.”

“Qu'un média respecté tel qu'Harvard Business Review réalise cette étude approfondie confirme ce que nous disent nos clients, c'est-à-dire que les solutions de PLM ont en permanence des effets sur l'entreprise et offrent un retour sur investissement continu. », commente Chuck Grindstaff, président et directeur technique de Siemens PLM Software. « Les entreprises se focalisent plus que jamais sur le savoir-faire, les connaissances, la créativité et les idées de leurs employés, et sur leur utilisation collaborative à chaque étape du cycle de vie d'un produit. Le renforcement constant de notre leadership sur le marché prouve que c'est vers la technologie de Siemens PLM Software que les entreprises se tournent pour atteindre leurs objectifs.”

Selon l'étude, dans les entreprises dont le service informatique apporte un soutien solide et qui enregistrent des succès en R&D, les cinq outils technologiques les plus utilisés sont les suivants :

  • Conception et analyse
  • Conception et analyse
  • Gestion du cahier des charges des produits
  • Gestion stratégique du portefeuille de R&D
  • Processus de modification et de flux de travail

En ce qui concerne les projets d'intégration d'outils informatiques plus sophistiqués dans le processus de planification des produits, la gestion deportefeuille stratégique s'est avérée être un élément de plus en plus précieux. Parmi les entreprises interrogées qui utilisent l'informatique pour contrôler le développement de leurs produits, plus des deux tiers ont indiqué que la gestion de portefeuille jouera pour elles un rôle important dans les deux années à venir. Comme avantages clés de la gestion de portefeuille stratégique, elles ont cité non seulement la possibilité de développer un portefeuille plus intelligent, mais aussi celle d'élaborer des processus qui permettent de construire des équipes pluridisciplinaires et d'établir des liens avec les partenaires externes.

Enfin, l'étude s'est également intéressée à l'importance accordée aux partenaires dans le processus de développement des produits. Plus de la moitié des entreprises interrogées ont indiqué que ceux-ci jouent un rôle important dans le domaine de la conception. 86 % d'entre elles estiment que, à l'horizon 2013, au moins un projet de produit basé sur une idée d'un partenaire sera en cours de réalisation.

Pour accéder aux conclusions plus détaillées de cette étude, cliquez ici.

A propos d'Harvard Business Review Analytic Services

Harvard Business Review Analytic Services est une unité de recherche sponsorisée indépendante qui fait partie d'Harvard Business Review Group. Elle effectue des recherches et des analyses comparatives sur des sujets d'actualité concernant la vie et la gestion des entreprises. Pour son étude « Face-to-Face », publiée en 2009 et parrainée par British Airways, HBR Analytic Services a été récompensée par une place de finaliste aux M&M Awards 2010 dans la catégorie « Meilleure contribution à une campagne médias par un propriétaire de média ». Les résultats des études d'HBR Analytic Services ont été publiés par le New York Times, Economist.com, USA Today et le Times of London, et d'autres médias importants.

A propos d'Harvard Business Review

Harvard Business Review est la principale source d'inspiration pour des réflexions intelligentes sur la gestion des entreprises. Par l'intermédiaire de son magazine phare traduit sous licence en 11 langues, des ouvrages publiés parHarvard Business Review Press, et du contenu numérique et des outils disponibles sur le site www.hbr.org, Harvard Business Review fournit aux professionnels du monde entier des analyses rigoureuses et des bonnes pratiques qui les aident à se diriger et à piloter leur entreprise plus efficacement, et à prendre des décisions ayant des résultats positifs.

A propos de Siemens Industry Software

Business unit de la division Siemens Industry Automation, l’offre PLM Software est un acteur reconnu sur le marché des logiciels et services dédiés à la gestion du cycle de vie produit (Product Lifecycle Management – PLM) avec plus de 69 500 clients et près de 6,7 millions de postes installés. Siemens PLM Software, dont le siège est à Plano au Texas, favorise une ouverture et une standardisation de ses applications. La société travaille en étroite collaboration avec ses clients et partenaires pour créer des solutions leur permettant d’améliorer leurs capacités d'innovation et de capitaliser sur la valeur apportée par l’approche PLM. Pour plus d'informations sur les produits et les services de Siemens PLM Software : www.siemens.com/plm.

A propos de Siemens Industry Automation

Siemens Industry Automation (Nuremberg), une division du secteur Industrie de Siemens, est un leader mondial dans le domaine des systèmes d’automatisation, des commutateurs basse tension et des logiciels industriels. Son offre couvre les produits standard destinés à l’industrie manufacturière et de process, ainsi que les solutions système, par exemple pour la machine-outil, et des solutions sectorielles pour l’automatisation de sites de production dans la construction automobile ou l’industrie chimique notamment. Éditeur de logiciels de renommée mondiale, Siemens Industry Automation optimise l'ensemble de la chaîne de création de valeur des industriels, depuis la conception et le développement des produits jusqu'à la production, aux ventes et à une vaste gamme de services de maintenance. Fort de 33 000 collaborateurs dans le monde (au 30 septembre), Siemens Industry Automation a enregistré 6.2 milliards d’euros de ventes totales sur l’année fiscale 2010. www.siemens.com/industryautomation


Note: Siemens et le logo Siemens sont des marques déposées de Siemens AG. Teamcenter est une marque déposée de Siemens Product Lifecycle Management Software Inc ou de ses filiales aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Toutes les autres marques, marques déposées ou marques de service appartiennent à leurs propriétaires respectifs.